Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2012 6 08 /09 /septembre /2012 22:03

Visites dans le centre du Portugal de Batalha, Nazaré et Alcobaça. 

 

 

 

 

 

 

 

 

1-IMG 7772-001

 

Le monastère de Batalha, "bataille en français", dont le nom officiel est "convento de Santa Maria da Vitoria", a été construit de 1385 à 1388. Le monastère a été édifié pour commémorer la victoire des Portugais sur les Castillans à la bataille d'Aljubarrota en 1385. Accueillant des moines dominicains, le monastère fut pendant deux siècles le grand chantier de la monarchie portugaise où se développa un style gothique national original. Le cloître royal est considéré comme un véritable chef-d'oeuvre de l'art manuélin. Ce nom vient du roi Manuel 1er dit Manuel le Fortuné. Le Portugal est alors la première puissance maritime du monde. Il se caractérise par une abondance de motifs décoratifs sur les édifices religieux et moniments de l'époque. Il constitue un mélange de style de l'époque, prenant ici au roman, là un peu de gothique, là des inspirations mauresques. C'est un mélange d'éléments liés aux découvertes et à la marine portugaise.   

 

1-IMG 9136

 

.

1-IMG 9137

 

.

1-IMG 9138

 

Je trouve très belle la fontaine du cloître.

 

1-IMG 9146

 

.

1-IMG 9148

 

Capelas Imperfeitas : Chapelles Imparfaites du Monastère

 Le roi Dom Duarte (Edouard) voulait en faire un Panthéon, une extension magnifique au déjà sublime monastère. Mais, comme on peut le voir, elles n’ont finalement jamais été finies.

 

1-IMG 9180

 

.

1-IMG 9181

 

  Arrêt gourmand dans un salon de thé "salao de cha" en portugais.

 

1-IMG 9195

 

.

1-IMG 9194

 

Nazaré est une ville très visitée tout au long de l'année, qui garde encore son caractère particulier malgré un tourisme de masse. Il est bien évident que la petite ville de pêcheurs où les bateaux étaient tirés par des bœufs, les femmes portaient sept jupons, et les hommes le bonnet noir, a disparu pour laisser place à une ville avec un port de pêche moderne et où le tourisme est une activité essentielle. Le nom de la ville vient de Nazareth, ville de Palestine d'où, selon la légende, une statue fut rapportée par un moine au 4ème siècle.

Le 8 septembre est le jour de la fête de Notre Dame de Nazaré.

 

 

1-IMG 9235

 

Sur la plage les femmes font encore sécher les poissons. 

 

1-IMG 9220

 

.

1-IMG 9209

 

.

 

1-IMG 9241

 

Les sardines grillées de mon déjeuner.

 

1-IMG 9248

 

 

Le brouillard sur la plage avant le déjeuner.

 

1-IMG 9232

 

  Le soleil revient et tout change...

 

1-IMG 9260

 

  Le ciel est d'un bleu magnifique.

 

 

1-IMG 9270

 

 

La falaise de Nazaré.

 

1-IMG 9275

 

Dommage, je n'avais pas mon maillot de bain !!!
Le quartier du Sitio est situé sur promontoire rocheux 110 m au-dessus de la partie principale de la ville. 

 

1-IMG 9282

 

Sitio offre des vues magnifiques sur la baie et la plage de Nazaré,

 

1-IMG 9289

 

La procession vient de se terminer, restent qulques pétales de fleurs sur les marches de l'église da Nossa Senhora de Nazaré.

 

1-IMG 9306

 

 La légende raconte qu’en septembre 1182, un matin de brouillard, D. Fuas Roupinho, le gouverneur du château de Porto de Mós, poursuivait un cerf dans la région quand, subitement, l’animal disparut dans l’abîme. Face au péril, le noble chevalier invoqua la protection de la Vierge de Nazaré et le cheval s’arrêta brusquement, sauvant la vie du chevalier. En action de grâces, D. Fuas Roupinho fit bâtir la petite chapelle de la Mémoire. Vénérée depuis cette date, la statue donna son nom à l’endroit – Sítio de Notre Dame de Nazaré.    

 

1-IMG 9308

 

  Le couloir en azulejos mène à la statue de la Vierge située au dessus de l'autel.

 

 

1-IMG 9313

 

.

1-IMG 9314

 

 

.

1-IMG 9326

 

 

.

 

1-IMG 9316

 

 

Des ex votos comme à Fatima, mais ici ils sont anciens et en cire.

 

1-IMG 9321

 

Le monastère de Santa Maria d'Alcobaça, est fondé au XIIe siècle par le roi Alphonse 1er.  Par l'ampleur de ses dimensions, la clarté du parti architectural, la beauté du matériau et le soin apporté à l'exécution, il est considéré comme un chef-d'œuvre de l'art gothique cistercien. Il est déclaré en juillet 2007 comme une des sept merveilles du Portugal.

 

1-IMG 9427

 

.

1-IMG 9363

 

La cheminée monumentale dans la cuisine.

 

1-IMG 9399

 

Dans le réfectoire.

 

1-IMG 9383

 

On trouve dans l’église abbatiale les tombeaux du roi  Pierre 1er  (Pedro I) et sa maîtresse assassinée Inès de Castro.  Très jeune Pedro avait du épouser Constanza, l’infante de Castille. Cette dernière mourut cependant peu après le mariage, ce qui permit à Dom Pedro de s’évader avec sa maîtresse dans la ville de Coimbra. Son père, le roi Alfonso IV, croyant que la famille d’Inês était une menace pour son royaume, la fit assassiner le 7 janvier 1355.  Dom Pedro attendit la mort de son père et se vengea des assassins en leur faisant arracher le cœur en sa présence. Puis, il déclara qu’il avait épousé Inês lors d’une cérémonie secrète précédant son assassinat à Bragança et exhuma le corps de sa maîtresse afin qu’elle fut reconnue comme reine. Il présenta le corps embaumé d’Inês avec une couronne sur la tête et demanda que tous les courtisans s’agenouillent individuellement et baisent la main décomposée de sa reine.

Aujourd’hui, leurs pierres tombales ornementées se font face à l’église d’Alcobaça, de telle manière, dit-on, que le jour du jugement dernier, sa première vision soit celle de sa bien-aimée Inês.

C'est cette histoire qui a inspiré Henry de Montherlant pour sa pièce de théâtre écrite en 1942, "La Reine morte".


Le tombeau d'Inës de Castro.

 

1-IMG 9404

 

Celui de Pedro I. 

 

1-IMG 9409

Partager cet article

Repost 0
Published by plomo-et-moi - dans Voyages
commenter cet article

commentaires