Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 21:57

 

Je me suis décidée à visiter cette rétrospective Braque le dernier jour de l'exposition.

Braque n'étant pas un de mes peintres favoris... mais j'ai eu du plaisir à mieux le connaître.

Le Grand Palais présente la première rétrospective consacrée à Georges Braque (1882-1963) depuis près de quarante ans. Initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, il fut l’une des figures d’avant-garde du début du XXe siècle, avant de recentrer son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature morte et du paysage. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/georges-braque#sthash.JAaSGQ9j.dpuf

 

Eric Satie, de 16 ans son aïné , normand comme lui, était un ami de Georges Braque.

 

 

 

 

Sur l'affiche "l'oiseau noir et l'oiseau blanc" 1960

Le Grand Palais présente la première rétrospective consacrée à Georges Braque (1882-1963) depuis près de quarante ans. Initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, il fut l’une des figures d’avant-garde du début du XXe siècle, avant de recentrer son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature morte et du paysage. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/georges-braque#sthash.JAaSGQ9j.dpuf
Le Grand Palais présente la première rétrospective consacrée à Georges Braque (1882-1963) depuis près de quarante ans. Initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, il fut l’une des figures d’avant-garde du début du XXe siècle, avant de recentrer son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature morte et du paysage. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/georges-braque#sthash.JAaSGQ9j.dpuf
Violons, guitares, mandolines, partitions: les tableaux de Braque font souvent référence à la musique. Rien de surprenant lorsque l'on sait que le peintre aime la musique presque autant que ses pinceaux. Mélomane averti, il joue du violon - qu'il a appris auprès de Gaston Dufy, le frère du peintre du même nom -, de la flûte ou encore de l'accordéon. Il fréquente aussi des musiciens, au premier rang desquels figure Erik Satie, de 16 ans son aîné, normand comme lui. Le compositeur des « Gymnopédies » venait déjeuner chaque semaine chez son ami peintre, avec lequel il échangeait aussi bien sur la peinture que sur la musique, en véritable amateur d'art: à la fin de sa vie, Satie fréquentait plus volontiers des artistes peintres que des compositeurs. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/article/braque-et-satie-une-amitie-musicale#sthash.UTm6QrGk.dpuf

 

Le Grand Palais présente la première rétrospective consacrée à Georges Braque (1882-1963) depuis près de quarante ans. Initiateur du cubisme et inventeur des papiers collés, il fut l’une des figures d’avant-garde du début du XXe siècle, avant de recentrer son œuvre sur l’exploration méthodique de la nature morte et du paysage. - See more at: http://www.grandpalais.fr/fr/evenement/georges-braque#sthash.JAaSGQ9j.dpuf

 

dossier10-2014 0883

 

Période Fauve 1905-1907 Le port de l'Estaque 1906

 

dossier10-2014 0434

 

 

  Les années fauve et cubiste 1906/1917. 

Cinq bananes et deux poires printemps/été 1908

 

dossier10-2014 0476

 

  Les instruments de musique automne 1908

 

dossier10-2014 0501

 

  Le viaduc de l'Estaque début 1908

 

dossier10-2014 0515

 

  Nature morte à la mandore et au métronome  automne 1909

 

dossier10-2014 0518

 

  Le port hiver/printemps 1909

 

dossier10-2014 0530

 

  1912/1914 les papiers collés.

Le premier papier collé cubiste :  "compotier et verre" 1912, combine trois chutes de papier peint faux bois mouluré avec une composition dessinée de nature morte.

 

 

dossier10-2014 0555

 

  Compotier et cartes début 1913

 

dossier10-2014 0571

 

  Le violon printemps 1911

 

 

dossier10-2014 0585

 

Grièvement blessé le 11 mai 1915 à Neuville-Saint-Vaast. Braque est laissé pour mort sur le champ de bataille. Il est relevé par les brancardiers, qui ont trébuché sur son corps le lendemain, dans ce charnier où 17 000 hommes ont été broyés. Trépané, le peintre ne reprend connaissance qu'après deux jours de coma. Il ne se remet pas avant 1917. Deux fois cité, il reçoit la Croix de guerre. Après un banquet organisé pour fêter sa guérison à Paris, il part en convalescence à Sorgues.  

Photo anonyme Georges Braque "Souvenir de l'attaque du 17 décembre 1914 Maricourt Somme".

 

dossier10-2014 0627

 

L'après-guerre 1917/1925.

 Fruits sur nappe et compotier 1925

 

dossier10-2014 0652

 

 Braque était un grand admirateur de Corot.

Femme à la mandoline 1922/1923 étude libre d'après Corot

 

dossier10-2014 0660

 

1932/1939  natures mortes Intérieurs et figures

Le duo 1937

 

dossier10-2014 0680

 

  Le guéridon rouge 1939/1952 (détail)

 

dossier10-2014 0688

 

Hymen 1939:1952 Braque utilise des galets ramassés sur la plage de Varengeville (Seine-Maritime) et de la craie blanche locale pour réalisé des assemblages. Il y a passé la période de l'Occupation.

 Il avait une maison dans ce village et est enterré dans le cimetière marin.

 

dossier10-2014 0708

 

La carafe et les poissons (1941) motif emblématique de la guerre et de la faim qui l'accompagne, motif religieux et symbole christique.

 

dossier10-2014 0747

 

Mon vélo (1941/1960)

 

dossier10-2014 0759

 

Henri Cartier-Bresson :  Georges Braque 1958

 

dossier10-2014 0775

 

La sarcleuse 1961/1963 considérée comme la dernière peinture de Georges Braque,  laissée sur son chevalet  après sa mort.

Braque disparait le 31 août 1963.

 

dossier10-2014 0821

Partager cet article

Repost 0
Published by plomo-et-moi - dans Visites
commenter cet article

commentaires

Tata Lulu 21/01/2014 12:12

Merci pour cette visite guidée! De plus, c'est bien pratique lorsque l'on ne peut pas se déplacer, pour une raison ou une autre. Moi non plus, ce n'est pas l'un de mes peintres préférés ; ce que
j'ai aimé, ce sont les photos de lui et l'histoire de l'homme-peintre.

plomo-et-moi 22/01/2014 22:43



moi aussi....