Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 octobre 2013 5 04 /10 /octobre /2013 21:43

Bouillon : restaurant dont la  spécialité était primitivement le bouillon. Par extension petit restaurant.

En 1896, le bouillon Chartier naît sur une idée simple de  deux frères, Frédéric et Camille Chartier, : offrir un repas digne de ce nom à un prix modeste, respecter la clientèle pour gagner sa fidélité. Cinquante millions de repas et seulement quatre propriétaires plus tard, la recette est toujours aussi bonne…

Il est situé 7 rue du Faubourg-Montmartre dans le 9e (classé monument historique en 1989) et est ouvert 365 jours par an. 

  • En 1939  le restaurant est évoqué ainsi par Fernandel  dans la chanson "Félicie aussi" d'Albert Willemetz 
  • « Afin d'séduire la petite chatte. Je l'emmenai dîner chez Chartier
  • Comme elle est fine et délicate. Elle prit un pied d'cochon grillé » 

 

 

dossier08-2013 8769

 

 

dossier08-2013 8809

 

La carte débute toujours en 2013  par le consommé au vermicelle !!

 

dossier08-2013 8770

 

Dans les assiettes, tradition et diversité se déclinent à des prix imbattables. Poireaux vinaigrette, œuf mayonnaise, potage aux légumes ou escargots réjouissants en entrée ; viandes, poissons ou plats canailles bien mijotés pour la suite : la carte est vaste, les saveurs authentiques et chaque plat tourne autour de 10 €.

 

dossier08-2013 8798

 

Le service est assuré par des garçons de salle habillés en rondin (un gilet noir près du corps à poches nombreuses),

 

dossier08-2013 8775

 

et long tablier blanc...

 

dossier08-2013 8776

 

les fameux meubles à tiroirs où les habitués récupéraient leur serviette,

 

dossier08-2013 8771

 

 

dossier08-2013 8772

 

Le placement en salle se fait sous la contrainte du nombre restreint de places si bien que les tables sont partagées entre clients. La note est rédigée directement sur la nappe en papier. Le service peut être jugé rapide en fonction de l'affluence car il s'interrompt à 22 heures.

 

dossier08-2013 8785

 

 

dossier08-2013 8804

 

Les initiales de Camille Chartier en 1896 me rappellent  celles de Catherine de Médicis ainsi que le logo de Coco Chanel.

dossier08-2013 8800

 

Le tableau du peintre Germont, qui créa cette œuvre en 1929 pour rembourser sa dette.

 

dossier08-2013 8777

 

dossier08-2013 8797

 

Même les touristes dégustent les escargots, je crois que Chartier est le restaurant qui sert  le plus  d'escargots à Paris.

 

  dossier08-2013 8805

 

dossier08-2013 8806

 

L'affluence généralement rencontrée contraint le client à patienter dans la cour intérieure et sous le porche à l'entrée du restaurant et parfois sur le trottoir dans la rue du Faubourg-Montmartre. 

 

dossier08-2013 8811

 

Sur le  boulevard Monmartre une ancienne publicité avec le célèbre bébé Cadum.

Cadum est une marque de savon française créée en 1907.

En 1907, Michael Winburn, homme d'affaires américain, achète à Paris un baume capable d'éradiquer les eczémas  tenaces. Guéri grâce à cette pommade, ce dirigeant d'une entreprise de produits chimiques, l'Omega Chemical Company, et d'une agence de publicité, décide de s'associer au pharmacien  Louis Nathan,  pour commercialiser ce remède. L'huile de Cade utilisée comme composant du remède, donne son nom à la marque : Cadum.

L'usine de Courbevoie commercialise alors en pharmacie le baume à l'huile de cade, une pommade et un dentifrice. Le savon Cadum apparaît en 1912 dans tout  type de points de vente à prix modique. Sur le modèle de l'économie américaine, la société base son commerce sur la publicité et la démocratisation des préceptes hygiénistes en France autour de l'usage du savon solide. On peut ainsi lire « Ne vous grattez jamais ! Pommade Cadum soulage immédiatement et guérit toutes les affections de la peau ».

Winburn adopte le marketing moderne reposant sur un concept fort (douceur + bébé + code couleur rose) et a recours à une publicité intensive utilisant l'image du bébé Cadum. Il commande en 1912 au peintre académique Arsène-Marie Le Feuvre l'illustration d'un poupon, devant symboliser la propreté et la douceur. Le bébé à la sortie du bain, assis sur un drap devant la baignoire, avec savon et éponge, devient l'image emblématique de Cadum. Il colonise les murs de Paris après la Première Guerre mondiale. 

Après la guerre, alors que les savons de Marseille disparaissaient à l'avantage des lessives, la société Cadum lançait le 1er détergent sous la marque PEC (Produit d'entretien Cadum) qui deviendra Paic. 

Le 26 avril 2012, L'Oréal annonce avoir acquis 100 % de la société Cadum pour 200 millions d'Euro

 

dossier08-2013 8812

 

 Toujours sur le boulevard Montmartre de beaux balcons, je pense d'époque romantique.

Prochaine visite l'opéra Garnier  !!!

 

dossier08-2013 8813

Partager cet article

Repost 0
Published by plomo-et-moi - dans Visites
commenter cet article

commentaires

dwella 21/11/2013 18:48

Ce resto est plein de charmes et de saveurs.