Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:46

 

Au cours de dessin du 23 janvier essai de peinture aborigène... 

L'art est un élément clé dans la culture aborigène. Il est toujours lié à un territoire (itinéraire, site, grotte, point d'eau…) Les Aborigènes célèbrent, chantent, dansent, miment et peignent (ce que nous appelons « art » mais qui pour eux est d'abord spiritualité) pour actualiser l'esprit ancestral créateur du lieu (au sens topographique) et présentifier, réactiver cette énergie créatrice. En ce sens, célébrer, peindre ou chanter un territoire marque la propriété (au sens de responsabilité) d'un clan ou d'une personne. La créativité aborigène est sollicitée lors d'évènements historiques perturbants. De nouveaux rituels, chants, danses, peintures, peuvent alors être communiqués par rêves aux vivants par les esprits ancestraux. Ces nouvelles formes d'expression artistique viennent alors rejoindre l'énorme réservoir d'inspiration que constitue le Temps du Rêve. 

 

 

 

 

 

1-IMG 2027

 

Les traces d'opossum me font penser au symbole de L'Euro € € €...

 

1-IMG 2029-001

 

 

 

1-IMG 2032

 

Mon essai de peinture "aborigène".

 

1-IMG 2035

 

1-IMG 2026

 

Sans le vouloir ma statue  de Bouddha du Samedi achetée en Thaïlande semble faite pour le triangle du tableau...

Ce bouddha est représenté en méditation profonde, assis sur un grand serpent enroulé (le roi des nagas) qui s'élève à le protéger, avec ses 7 têtes, du vent et de la pluie de la tempête qui fit rage pendant 7 jours.

Le Bouddha ignore le tumulte car il est soulevé au desus des vagues par le naga ("serpent" en sanskrit).

Le naga est le gardien et protecteur, médiateur entre ciel et terre, intercesseur entre ce monde et l'au-delà. 

La couleur du Bouddha du samedi est le violet.

 

 

1-IMG 2040

Partager cet article

Repost 0
Published by plomo-et-moi - dans Divers
commenter cet article

commentaires